Programme de revitalisation des centres-bourgs

Programme de revitalisation des centres-bourgs

LE PROJET URBAIN DU CENTRE ANCIEN, UN PONT VERS L’AVENIR…

La démarche de revitalisation du centre-bourg de Pont-Saint-Esprit s’inscrire à plus large échelle dans un projet de développement territorial de l’ensemble du Gard rhodanien. Ce projet doit être le résultat d’une réflexion et d’une vision prospectiviste dans le temps et l’espace tout en restant pragmatique et opérationnelle. Un centre-ville revitalisé résulte d’un ensemble d’actions qui en renouvellent l’attractivité et fixent durablement les habitants. Ces interventions doivent être transversales et concernent des thématiques diverses et variées comme la requalification des logements, la rénovation thermique, le traitement des espaces publics, la réhabilitation du patrimoine, etc. Cette dynamique ne peut s’envisager sans des interventions visant à revitaliser le tissu économique local, à créer une émulation collective pérenne associant l’ensemble des acteurs tout en structurant et pérennisant les solidarités à l’échelle des bassins de vie.

Plus de renseignements sur la stratégie générale : http://www.centres-bourgs.logement.gouv.fr/IMG/pdf/Fiche_Pont-Saint-Esprit_-_OK.pdf

LA DOCTRINE DU PROGRAMME DE REVITALISATION

Dans le cadre du Programme national expérimental en faveur de la revitalisation des centres-bourgs, le Ministère du Logement de l’Egalité des Territoires et de la Ruralité a lancé en 2014 l’appel à manifestation d’intérêt (AMI) de revitalisation des centres-bourgs dont la commune de Pont-Saint-Esprit a été lauréate en novembre 2014.

  • Rappel de l’appel à projet national de revitalisation des centres-bourgs :
    • Appel à projet national expérimental de revitalisation des centres-bourgs (évolution de la notion vers bourg-centre) de – 10 000 habitants,
    • 302 communes présélectionnées par les préfets sur le territoire national et 54 lauréats,
    • Accompagnement financier d’aide à l’ingénierie (Etat via le FNADT et de l’ANAH – recherche de l’effet démultiplicateur),
    • Recherche de cohérence et de transversalité des actions et des projets (habitat, cadre de vie, projets structurants, économie, environnement et bien vivre ensemble…).

Dossier de candidature à l’AMI centre-bourg :  Dossier AMI Centre-Bourg

LE CADRE DE L’INTERVENTION AMI CENTRE-BOURG

Le Ministère du Logement de l’Egalité des Territoires et de la Ruralité a lancé en 2014 un Programme de revitalisation des centres-bourgs. Cet appel à manifestation d’intérêt (AMI) vise à rééquilibrer et à réduire les disparités territoriales (notions d’égalité et d’équité territoriale).    

Les Préfets de régions ont identifiés 302 communes répondant à ces critères. L’Etat a retenu 54 lauréats (et simultanément 11 cumulent les dispositifs quartier prioritaire de la ville (QPV) qui seront soutenus à hauteur d’environ 40 millions d’euros par an (230 millions sur les 6 ans).

  • 200 millions d’euros de l’ANAH pour l’ingénierie, la mise en place du dispositif incitatif d’OPAH et les mesures coercitives de type ORI (en centre ancien dense) ;
  • 15 millions d’euros provenant du Fond national de développement des territoires (FNADT) ;
  • 15 millions d’euros provenant des aides à la pierre.

LES OBJECTIFS GLOBAUX

Depuis maintenant 2 ans, et suite au constat de dévitalisation des centres-bourgs et bourgs-centres (dévitalisation commerciale, logements dégradés indignes et insalubres, espaces publics peu qualifiants, difficultés socio-économiques des ménages…), l’Etat a souhaité accentuer son accompagnement à destination des territoires ruraux et périurbains. L’engagement pris par l’Etat lors de la convention de revitalisation et de développement du territoire liant contractuellement l’Etat et la Communauté d’Agglomération du Gard rhodanien à la commune de Pont-Saint-Esprit est un signal fort envoyé.

Convention de revitalisation et de développement du territoire : Convention de revitalisation

Convention signée conjointement avec les services de l’Etat, de l’agglomération du Gard rhodanien et de la commune en présence de M. le préfet du Gard le 10 novembre 2015. Après Lodève, Pont-Saint-Esprit est la deuxième commune de France à contractualiser avec l’Etat sur ce type d’opération.

Comme toutes les villes de même strate, Pont-Saint-Esprit reste confronté à de nombreuses difficultés. Pour y remédier, la commune a décidé la mise en place de politiques volontaristes en faveur de la redynamisation de son cœur de ville.

La candidature à cet « Appel à Manifestation d’Intérêt » dit de revitalisation des centres-bourgs est un dispositif qui doit permettre une certaine transversalité entre les dispositifs en cours pour assoir l’impact des actions et ainsi maximiser la cohérence du projet urbain.

  • Les grands enjeux stratégiques du projet « AMI Centre-Bourg » :
    • Conforter la centralité, la polarité et le rayonnement de Pont-Saint-Esprit sur le territoire (pôle d’équilibre Bagnols/Bollène),
    • Renforcer l’attractivité résidentielle du centre ancien en diversifiant l’offre de logements et en améliorant l’habitabilité tout en facilitant le parcours résidentiel des ménages,
    • Dynamiser l’attractivité commerciale notamment par l’apport de commerces de proximité, d’artisanat ou spécialisés (commerce de niches),
    • Profiter et tirer parti de la dynamique économique que représente l’industrie nucléaire sur le territoire (50 000 emplois directs, indirectes et induits),
    • Valoriser le patrimoine architectural et paysager de la commune notamment par la mise en place de parcours tourisme et la revaloriser l’image de la ville (marketing territorial),
    • Dessiner la ville de demain pour et avec les habitants en affirmant une volonté commune d’agir ensemble pour le bien commun.

Pour répondre aux objectifs fixés par les services de l’Etat et pour minimiser l’impact financier sur le contribuable, la commune s’est entourée de nombreux partenaires (Agence nationale de l’Habitat, Conseil Régional Occitanie, Conseil départemental du Gard, Etablissement Public Foncier…) et acteurs qui pourront techniquement et financièrement participer au projet (Caisse des dépôt et consignation, Service territorial d’architecture et du patrimoine…).

Informations complémentaires : http://www.anah.fr/fileadmin/anah/Mediatheque/Publications/Les_cahiers_Anah/Cahiers-Anah-150.pdf

agrandir-textereduire-texterafraichir